La collecte des mangues sauvages (Irvingia gabonesis), qui consiste à ramasser les fruits mûrs au sol, est une importante source de revenus pour les pygmées Baka. Cette activité de cueillette est traditionnellement pratiquée en famille par les femmes et les enfants. Les fruits sont d'abord fendus avec une machette, pour récupérer la chair et les noyaux des fruits, les amandes. Riches en graisses et en protéines, les amandes constituent un complément alimentaire important et contiennent tous les acides aminés indispensables à l'homme


Une fois les noyaux extraits, la fine pellicule qui les entoure est ensuite retirée. Consommée sur place, la pulpe du fruit est également utilisée pour la fabrication des jus, confitures et gelées.
Les amandes récoltées sont acheminées au fur et à mesure dans les villages pour y être vendues ou séchées. Un stockage prolongé en forêt gâterait la récolte du fait de l'humidité. Les amandes sont ensuite laissées 24 heures au-dessus d'un brasier, à l'abri. On obtient alors des amandes grillées. Une autre méthode consiste à les déposer sur le toit d'une case pour un séchage au soleil, si le temps le permet. Elles sont ensuite pilées dans un mortier. La pâte obtenue est laissée à sécher. Le troisième jour, la préparation est démoulée. La pâte dure obtenue sera râpée et utilisée comme condiment dans la préparation de ragoûts de poisson ou de viande.

Le Koko (Gnetum africanum) est une liane sauvage de la forêt humide d'Afrique équatoriale. Les feuilles sont récoltées sur la liane. La composition des feuilles est son principal intérêt pour l'homme. La teneur en protéines est particulièrement élevée, ce qui en fait un légume de choix. Elles sont consommées bouillies ou salade et fréquemment associées à de la pâte d'arachide.
Elles existent à l'état sauvage dans toute la sous-région d'Afrique Centrale. Leur aire de répartition géographique s'étend depuis le Nigéria, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Gabon, les Républiques du Congo, jusqu'en Angola.


Le miel est l’aliment le plus sucré des ressources puisées par les Baka dans la forêt. Chaque récolte de miel est une réjouissance, qu’elle qu'en soit la variété.  Le miel poki, que fabrique l’Apis mellifica est le plus sucré et le plus recherché. C'est l'un des seuls aliments sucrés que consommaient les Baka (les fruits l'étant beaucoup moins)
Crépin à repéré la ruche depuis plusieurs jours. Il a passé la matinée à abattre l'arbre dans lequel se trouve l'essaim, mais il n’est jamais certain que l’arbre tombera du bon côté pour accéder au miel...

 

Encore du miel...si haut !

 

Au nord du Gabon, Sumba, Mbéyé et leur famille ont établit un petit campement d'où ils rayonnent pour la cueilette, la pêche et la chasse.
Pour la "pêche au barrage" choisir une grande mare dans un petit cours d'eau, (petite saison sèche), faire un barrage en son milieu, écoper en aval...Longtemps... En 2 heures, Mbèyè , Awuya et Sumba pêcheront 800 g de tout petits poissons.




Récolte du Copal