Filmographie Laurent Maget / Cinéaste Anthropologue au Musée de l'Homme - https://lejournal.cnrs.fr/diaporamas/pygmees-operation-mango




 

Nous venions d'achever la réalisation du film "Le dictionnaire" avec Lolke Van der Veen, magnifique sujet tourné en 2 missions très intenses. Pascale démarrait sa thèse à cette époque déjà et me fit rencontrer Sumba, jeune Pygmée Baka du nord Gabon, originaire du campement de Bitouga. Il venait passer un mois, tout droit sorti de sa forêt, mais connaissait déjà Pascale qui s'était rendue plusieurs fois chez lui et son père avait habité longtemps la ville importante d'Oyem, à 100 km de Minvoul. C'est à ce moment que j'ai découvert d'une part ce jeune homme étonnant, et d'autre part le travail d'une ethnolinguiste, très concentrée, très claire dans sa méthode, me permettant ainsi de pouvoir l'exprimer en image et sans commentaire off. Ils ont venus dans ma régie vidéo de Lyon et j'ai tout de suite filmé une séance de travail. Nous étions alors en 2004.

C'est quelques mois plus tard, peut-être même un ou deux ans, que Pascale est venue m'annoncer qu'elle partait pour une dernière mission au Gabon et qu'elle souhaitait que je l'accompagne pour documenter son travail, voire…en faire un film. J'aurai naturellement dû préciser que Lolke Van der Veen, notre cher ami commun, était le directeur de thèse de Pascale et qu'il couvait bien chaudement le projet de ce film. Pascale avait parfaitement intégré le travail accompli en duo avec Lolke autour de la caméra et du récit filmé, le chercheur étant le porteur de la narration. Elle m'avait carrément balancé "Tu sais, ton film Le dictionnaire, c'est beaucoup plus qu'un film pour Arte !", et, Waou ! Je l'ai reçu en plein cœur. Nous étions sur de bonnes bases et Pascale ne m'a rien caché de la réalité du terrain, disons…bien engagée. La mission et les images le montreront. C'est durant ces 3 semaines en forêt, au cours de ces itinérances de campement en lieux chasse ou cueillette temporaires que j'ai pu voir l'âpreté au travail comme à la "vie dure" de ma collègue. Tout dans nos tempéraments nous éloignait, tout dans le travail nous a rapproché. Fantastique mixité de personnages et de métiers. Professionnellement, je dirai plus précisément, scientifiquement, il y avait là une continuité, comme un épanouissement entre deux sujets de films successifs : La Linguistique pure de Lolke et ce dictionnaire Geviya-Français à 4 mains avec Sébastien Bodingua, et l'Ethnolinguistique de terrain avec une Pascale dont la thèse restera une contribution exceptionnelle à beaucoup d'égard.

Voilà. Pascale est partie pour un voyage très lointain. Elle reste évidemment avec nous.

Salut Grande Dame ! Vive la science, Vive le cinéma. Laurent Maget - Paris, Musée de l'Homme 8 janvier 2017