Filmographie Laurent Maget / Cinéaste Anthropologue - Ingénieur de Recherche au Laboratoire Éco-Anthropologie et Ethnobiologie / Muséum National d’Histoire Naturelle / CNRS

Qu'est-ce que l'anthropologie biologique ?

L'amplitude du champ de recherche concerné par l'anthropologie biologique est souvent mal définie car ses limites sont souvent en superposition avec d'autres disciplines
(celles du savoir médical, celles de l'ethnologie, celles de la sociologie ou de la nutrition...)

Les modèles bioculturels mis en avant concernent :
l'évolution des hominidés, les processus de microévolution, les lectures démographiques et génétiques des populations, les processus d'adaptation à différents écosystèmes, l'anthropométrie, l'alimentation, le vieillissement, la mort, la reproduction.

L'anthropologie biologique étudie donc en premier l'évolution de l'homme ; elle peut se situer soit dans une perspective de macro-évolution, et dans ce cas elle se nomme paléoanthropologie et s'intéresse à l'évolution au niveau de la famille ou genre (australopithèque, homo habilis, homo erectus, homo sapiens) ou dans une perspective de micro-évolution qui concerne les populations actuelles ou récentes, c'est-à-dire les processus évolutifs au sein de la même espèce.

Pour comprendre les principes et les conséquences de la micro-évolution, l'anthropologie biologique s'intéresse aussi à la dimension synchronique, c'est-à- dire qu'elle étudie la variabilité au sein de notre espèce. Elle doit enfin s'intéresser aux bases biologiques, aux capacités mentales permettant l'acquisition et la transmission culturelle.